ESPRO Junior Entreprise

Facebook, les élections municipales

Facebook, les élections municipales

Facebook a dévoilé cette semaine son “plan” pour éviter que ses utilisateurs soient influencés ou manipulés durant les élections municipales.

A quelques semaines du premier tour des élections municipales, le 15 Mars prochain, Facebook prépare le terrain. 

Le réseau social, qui souhaite protéger le processus démocratique contre la désinformation et les menaces d’ingérences étrangères, a dévoilé cette semaine son ”plan” pour éviter que l’opinion publique soit influencée ou manipulée. 

« Protéger l’intégrité du scrutin et le processus politique est une priorité. » a déclaré Anton Battesti, le responsable des affaires publiques de Facebook France.

Accusé d’avoir laissé proliférer sur sa plateforme de nombreuses fausses informations lors des derniers grands scrutins, le réseau social assure aujourd’hui avoir complètement revu sa copie et tiré des enseignements des erreurs commises dans le passé. 

Lutte contre les fake news, les faux comptes, ou encore les tentatives d’ingérences étrangères, transparence autour des publicités portant sur un enjeu électoral ou politique, la firme de Mark Zuckerberg, qui compte en France 36 millions d’utilisateurs, affirme avoir mis en place plusieurs dispositifs.

« Nous avons beaucoup appris après l’élection de Trump en 2016 »

Depuis le scandale Cambridge Analytica, qui a éclaté au printemps 2018, et les soupçons d’ingérences étrangères lors de la dernière présidentielle américaine, Facebook multiplie les efforts pour regagner la confiance du public et des autorités. « Nous avons beaucoup appris après l’élection de Trump en 2016 et, depuis cette date, nous avons énormément investi tant en moyens humains que technologiques pour faire face à ces défis. » précise Anton Battesti. 

« Lutter contre les faux comptes et les tentatives d’ingérence dans les processus électoraux est un défi majeur pour Facebook. » complète Elisa Borry, responsable des relations avec les institutions politiques et gouvernementales.

Le réseau social souhaite donc en premier lieu se montrer intransigeant à l’égard des faux comptes, souvent associés à des opérations de désinformation en ligne. « Nous bloquons chaque jour des millions de faux comptes dès leur création. » précise Facebook. 

99,7 % d’entre eux sont supprimés de manière pro-active, indique l’entreprise dans l’un de ses derniers rapports de transparence. 

Pour les trois premiers trimestres de 2019, la plateforme explique ainsi avoir supprimé près de 5,4 milliards de faux comptes, contre 2,1 milliards à la même période l’an passé. 

Le réseau social a également développé des outils de transparence afin que les internautes puissent voir qui utilise la plateforme et s’assurer de son utilisation de manière authentique.

-Créé Par : Housseme Saadaoui

Fermer le menu